Paroisse cathédrale Saint-Jean de Maurienne
http://paroissecathedralemaurienne.com/Halte-spirituelle-a-Avrieux
      Halte spirituelle à Avrieux

Halte spirituelle à Avrieux

  • Imprimer cet article
  • 10 août 2014
  • réagir

L’été est une période propice pour les changements de rythme. Une halte spirituelle, préparée par sœur Emmanuelle, était proposée à Avrieux, dans cette superbe église baroque dédiée à Thomas Becket, le 17 juillet.

Le groupe, d’une vingtaine de personnes, (Savoyards, vacanciers de différents horizons) a été accueilli chaleureusement. Le hasard a même voulu que des jeunes filles scoutes de passage participent à cet accueil.
Le thème de la journée était : « De l’ombre à la lumière : l’Evangile dans notre patrimoine artistique ».

Le matin, le groupe est entré dans l’église plongée dans une ombre relative, puisque seulement éclairée par la lumière du jour filtrée par les vitraux. Un temps d’intériorité, de méditation, de prière sur fond musical a été proposé, suivi d’un temps de partage de la Parole. Chacun a pu se laisser imprégner par la beauté du lieu.
Puis, un repas convivial a été l’occasion de partages et d’échanges.

L’après-midi, Annie Maniak, guide conférencière retraitée et toujours passionnée, nous a présenté l’édifice.
Tout est conçu de façon didactique. Le mur extérieur qu’il faut longer pour entrer présente les 7 vertus (l’humilité, la libéralité, la tempérance, la chasteté, la patience, l’amour, le travail) et leur pendant, les 7 péchés capitaux (la superbe, l’avarice, la gourmandise, la luxure, l’ire, l’envie, la paresse) ainsi que le sort qui est réservé à ces pécheurs, pour l’éternité, en enfer.

Puis on entre sous un porche comportant une porte à chaque extrémité afin de proposer un abri contre le froid, la neige, les intempéries. La très belle porte de l’église apparaît : un Christ en majesté est sculpté, la couleur dominante est le rouge.
La porte s’ouvre et l’intérieur de l’église s’offre (contrairement au matin) en pleine lumière, l’éclairage étant très bien conçu. Des « oh ! » d’admiration se sont échappés. Le regard est attiré par une profusion de tableaux, peintures, sculptures, dorures. Annie Maniak situe l’art baroque : A la suite du concile de Trente (1545), l’art baroque est un art de la Contre-Réforme, c’est un art sacré qui exprime un rejet profond de l’austérité protestante. Les gens vivant dans les villages d’altitude ont une foi profonde, ils sont « moins pauvres » que ceux qui vivent en ville et ils ne reculent devant aucun sacrifice pour embellir leur église. Le magnifique retable, les tableaux, les statues étaient des enseignements, un catéchisme populaire, ils donnaient une sensation de merveilleux, de paradis à venir.

Après cette présentation cultuelle et culturelle, le père Etienne, tout nouvellement arrivé du Burkina Faso pour l’été, a célébré l’Eucharistie.

Voilà une halte qui a été l’occasion de belles rencontres, qui a permis de se ressourcer, de se nourrir spirituellement.

D’autres haltes spirituelles sont proposées durant l’été.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Savoie

RCF Savoie

Eglise de France

Nouvelles du Vatican


Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

newsletter