Paroisse cathédrale Saint-Jean de Maurienne
http://paroissecathedralemaurienne.com/LES-CONDITI0NS-POUR-SE-MARIER
        LES CONDITI0NS POUR SE MARIER

LES CONDITI0NS POUR SE MARIER

Que vous envisagiez une union entre un homme et une femme.

Le mariage sacramentel est l’engagement devant Dieu d’un homme et d’une femme. C’est ainsi que le Christ envisage l’union : « Au commencement, le Créateur les fit homme et femme, et il leur dit : Voilà pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un ». De cette union stable entre un homme et une femme pourront naître des enfants.

Voici un texte de responsables religieux sur l’union entre un homme et une femme.

PDF - 265.3 ko

Que l’un et l’autre vous soyez libres, c’est-à-dire non mariés religieusement.

Pour se présenter à l’Eglise, il faut être libre de tout engagement devant Dieu. Un divorce civil ne supprime pas un mariage religieux. Cependant se remarier après un veuvage est possible. Le sacrement du mariage unit un homme et une femme pour leur vie sur terre. De ce fait si l’un meurt, l’autre peut se remarier. Ce nouveau mariage est bien entendu sacramentel.

Que vous acceptiez de vous marier civilement.

C’est une originalité de notre pays, la loi française impose à tous les Français qui veulent vivre un mariage religieux de passer à la mairie. Le mariage civil est généralement vécu le même jour que le mariage religieux mais ce n’est pas une obligation.
Sans dérogation, il faut être majeur pour se marier à la mairie.

Cela sous entend que vous acceptiez quand vous aurez des enfants, de les baptiser et de leur donner une éducation chrétienne.

Parce que vous voulez vous engager devant Dieu, il parait assez normal que vous envisagiez de faire baptiser vos enfants et que vous leur proposiez une éducation chrétienne. Cela montre une logique dans votre vie.

L’Eglise demande que vous ayez reçu le sacrement de la confirmation et vous ne l’êtes pas : comment faire ?

Le baptême est fondamental puisqu’il peut être comparé à une naissance spirituelle. La confirmation est un sacrement qui offre les dons de l’Esprit-Saint pour pouvoir vivre en chrétien. Or se marier, c’est répondre à une vocation et il est important d’avoir la force de l’Esprit-Saint.
Aujourd’hui, de nombreux adultes ne sont pas confirmés, ce qui explique que de nombreux mariages soient célébrés avec des personnes non confirmées.
Aujourd’hui, la paroisse propose à des adultes de se préparer et à recevoir ce sacrement. Il ne faut pas hésiter à faire la démarche.
Lien confirmation.

Comment faire si l’un d’entre vous n’est pas baptisé ?

Une personne non baptisée peut se marier à l’Église avec une personne baptisée à condition de respecter la foi chrétienne de son conjoint, de ne pas s’opposer au baptême des enfants qui naîtront et d’être en accord avec les éléments essentiels du mariage chrétien (liberté, fidélité, indissolubilité et ouverture à la fécondité).
Le prêtre demandera à l’évêque une dispense pour pouvoir célébrer le mariage.

Pour qu’un prêtre accepte votre mariage, il faut accepter ces quatre piliers.

La liberté :
Le respect de la liberté est important car l’homme et la femme sont à l’image de Dieu, et Dieu nous aime en nous laissant libres. Le jour de votre mariage, le prêtre vous posera la question : « Vous avez décidé de vous marier. Est-ce librement et sans contrainte ? »

L’indissolubilité :
A l’image de Jésus qui nous a aimés jusqu’au bout, jusqu’à donner sa vie, le sacrement de mariage est l’image du lien qui unit Dieu à son peuple. Ce sacrement est analogique à l’union du Christ, l’époux et de l’Eglise, son épouse. Cette union est irréversible et indissoluble, ainsi le mariage entre un homme et une femme. L’indissolubilité dit que le projet de l’amour dans le mariage, c’est un engagement pour la vie quoi qu’il arrive.

La fidélité :
La fidélité, c’est ne pas considérer que son mariage est un bien de consommation, mais une valeur de vie à faire grandir. La fidélité n’est pas figée, elle est créativité. La fidélité c’est avancer ensemble, se faire confiance, se faire grandir l’un l’autre. La fidélité est signe de bonheur durable, elle passe bien sûr par l’échange, le pardon, la réconciliation.

La fécondité :
« Le terme fécondité n’est pas restrictif, c’est-à-dire qu’il ne s’agit pas exclusivement de la reproduction. »
L’amour chrétien est fécond, il engendre la vie par la parentalité, mais aussi dans toutes ses expressions d’engagement, d’attention aux autres, d’accueil... L’amour chrétien ne saurait être un petit bonheur familial bien tranquille, indiffèrent au monde. L’appel à aimer comme Dieu aime va au-delà (de ça). L’amour du couple doit déborder sur la famille, et l’amour de la famille doit déborder sur le monde.

Vous acceptez de vous préparer au mariage

La préparation au mariage se déroule en plusieurs étapes : des rencontres avec le célébrant de votre mariage (prêtre ou diacre), des rencontres communautaires sur différents thèmes, une rencontre avec un couple de la paroisse.

Sites intéressants

http://www.preparation-mariage.eu/mariage/echanger/faq.php

http://catholique-nanterre.cef.fr/faq/mariage_conditions.htm#baptis%C3%A9

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Savoie

RCF Savoie

Eglise de France

Nouvelles du Vatican


Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

newsletter