Paroisse cathédrale Saint-Jean de Maurienne
http://paroissecathedralemaurienne.com/Les-Croix-de-chez-nous

Les Croix de chez nous

Cette article de M. Claude RIGNOT permet de comprendre la signification des croix que nous trouvons dans notre Maurienne.

On remarque dans nos villages, au long des chemins ou au sommet des montagnes, des croix monumentales qui jalonnent ainsi notre pays de chrétienté. Objets de la piété populaire, et témoignages de foi, elles ont été érigées, depuis souvent plusieurs siècles.

On constate encore de nos jours qu’il y a toujours des gens de bonne volonté pour les entretenir ou les rénover. On peut distinguer plusieurs raisons à l’origine de l’érection d’une croix à tel ou tel endroit.

Les croix commémoratives ou croix du souvenir

Il s’agit là de marquer le lieu où un événement important s’est produit : un décès accidentel, plus rarement un évènement historique, ou encore une croisée de chemins de deux communautés villageoises.
Dans cette catégorie, on peut aussi mettre les « croix de mission » érigées par les paroissiens, certaines années, à l’issue des périodes où elles accueillaient des prédicateurs venus enseigner la religion et renforcer la foi. On les repère facilement à l’inscription « Mission » suivie de l’année. En général, elles sont implantées aux alentours du village, parfois près d’une chapelle. On s’y rendait en procession les années suivantes.

Les croix propitiatoires ou croix protectrices

La croyance populaire attribuait autrefois à l’implantation d’une croix le pouvoir d’éloigner le malheur. Il convenait par exemple, de se protéger des déchaînements de la
nature. C’est ainsi que l’on repère des croix qui sauvegardaient un hameau de l’avalanche ou de la crue du torrent. Près d’un chalet d’alpage une croix était sensée éloigner la foudre et les dégâts qu’elle pouvait faire au bâtiment et au troupeau.
De dimensions bien plus modestes, les croix des cheminées, ou celles des portes de maisons, avaient elles aussi le but de rendre le Ciel favorable aux habitants.

Les croix sur les montagnes

Longtemps désertés, redoutés, demeures mystérieuses du diable, les sommets n’ont été apprivoisés par l’homme qu’à la fin du 19ème siècle. Et ce n’est qu’au vingtième que l’on a osé la « conquête des Alpes ». Il convenait dès lors de signifier au peuple chrétien que la montagne est aussi l’œuvre de Dieu, et qu’elle n’est pas chargée des maléfices païens qu’on lui prêtait autrefois. C’est vraisemblablement l’origine des croix dressées sur nos montagnes, simples sommets verdoyants ou pics périlleux à gravir. Il s’agit d’affirmer la grandeur du Tout-Puissant, Créateur de l’univers connu et de l’univers à découvrir. C’est un signal de chrétienté pour le randonneur ou l’escaladeur qui arrive enfin au sommet….
tout près du Ciel !

Quelques précisions

• Les croix de bois sont les plus répandues dans nos paysages. On trouve aussi, auprès d’églises, quelques rares croix monolithiques. En montagne, elles peuvent être en métal. Le fut, et surtout les bras de la croix portent fréquemment les initiales du charpentier artisan du monument, ou le monogramme du donateur. La date de l’implantation est presque toujours indiquée.

• Parfois une représentation en métal du Christ est apposée sur la croix. C’est un crucifix.

• On trouve quelques fois un ensemble de trois croix. Il s’agit d’une représentation du Golgotha où le Christ a été mis en croix entre deux larrons également suppliciés. L’appellation calvaire est réservé à cet ensemble ou à une croix accompagnée des statues de la Vierge et de Saint Jean.

• Dans la tradition des vitraux ou des fresques du Moyen-âge, il existe des Croix de la Passion où les instruments de la Passion du Christ sont représentés (glaive, tunique, clous, marteau, fouet, pièces de monnaie, coq, etc…etc…)
On peut rattacher ces réalisations à la volonté d’enseignement en complément du catéchisme. Hélas ces représentations sont fragiles et il en reste très peu en bon état.

Croix de Bessans

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
mai 2017 :

Rien pour ce mois

avril 2017 | juin 2017

newsletter