Paroisse cathédrale Saint-Jean de Maurienne
http://paroissecathedralemaurienne.com/Ostension-solennelle-des-reliques-de-saint-AYRALD
      Ostension solennelle des reliques de saint AYRALD

Ostension solennelle des reliques de saint AYRALD

Le dimanche 27 décembre 2015 à 10 heures, en la cathédrale de Saint-Jean-de-Maurienne.

Le dimanche 27 décembre 2015 à 10 heures, en la cathédrale de Saint-Jean-de-Maurienne, à l’occasion de la Solennité de la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph, aura lieu une ostension solennelle des reliques de saint AYRALD, évêque de Maurienne entre 1121 et 1134.

Cette célébration sera suivie du départ officiel des reliques, qui seront alors confiées jusqu’au 6 février 2016 aux Pères Chartreux de la chartreuse Notre-Dame de Portes, au diocèse de Belley. C’est dans cette chartreuse, qui fête cette année les 900 ans de sa fondation (en 1115), que saint Ayrald fut moine, puis Prieur de la communauté, avant d’être élu évêque de Maurienne par les chanoines de notre cathédrale autour de l’an 1121.

Pour la première fois depuis sa mort autour de 1134, l’évêque saint Ayrald va quitter son diocèse de Maurienne, et retourner, comme il l’avait fait voici bientôt 900 ans, rendre visite à la communauté des moins chartreux de Portes qui fut jadis la sienne.

Pourquoi cette célébration et ce départ des reliques ?

Cette pérégrination des reliques de notre saint évêque a été demandée par l’Ordre des chartreux, à l’occasion de la fin de l’année de la Vie Consacrée, en février prochain. Comme l’écrivait dernièrement à notre évêque le Prieur de la chartreuse de Portes, les Pères chartreux ont pu « cette année rendre grâce au Seigneur Très Miséricordieux pour la fondation de la chartreuse de Portes il y a neuf siècles, et pour les abondantes grâces qui y furent sans cesse déversées depuis. Le bienheureux Ayrald est sans aucun doute l’une des plus belles fleurs issues de notre désert, et l’un de ceux qui méritèrent à notre monastère le beau nom de chartreuse des saints ».

Pourquoi en l’année de la Vie Consacrée ?

C’est dans le cadre de l’année de la vie consacrée voulue par le Pape François, que ce dernier a demandé aux Ordres religieux d’approfondir leur charisme particulier, en se rapprochant au plus près de l’esprit de leurs fondateurs. En ce sens, les Pères chartreux ont voulu honorer de manière toute spéciale leurs saints et bienheureux prédécesseurs dans la vie cartusienne, dont saint Ayrald est une grande figure. La règle des chartreux ne leur permettant pas de quitter leur monastère pour venir prier près de leur saint évêque, c’est donc ce dernier qui ira à eux dans les prochains jours !

Qui est saint AYRALD ?

Un humble moine chartreux, un prêtre, puis un évêque, dont la sainteté a rayonné dans son diocèse pendant les années de son épiscopat. Le Martyrologe Romain nous dit de lui « à Saint-Jean de Maurienne, en 1146, saint Ayrald, évêque, qui tant dans la solitude de Portes que sur le siège de Maurienne, unit à la prudence et au discernement du pasteur, l’austérité et les mœurs des chartreux ». Homme sage, mais surtout homme de prière et de charité, son nom a traversé les siècles et dès le temps de sa mort, de très nombreux miracles de guérison se sont produits sur son tombeau dans la cathédrale. Des générations entières de fidèles se sont confiées à son intercession, et ses frères chartreux eux aussi ont maintenu son souvenir, au nombre des très grands saints de leur Ordre. C’est pourquoi il fut canonisé en 1863. Une chapelle lui fut dédiée en 1891 dans la cathédrale, que les rénovations des années 1960 ont fait totalement disparaître. Ses reliques, si vénérées pendant de nombreux siècles dans l’église de Maurienne, furent alors tristement reléguées dans une annexe de la cathédrale.

En quoi consistent ces reliques ?

Cette situation ne pouvait durer, et il fallait replacer les reliques de notre saint évêque dans un lieu convenable, ou il serait possible à chacun de s’en approcher pour prier, tout en respectant l’intégrité et la dignité de son corps. C’est ce qui détermina Monseigneur Laurent ULRICH, en 2004, à faire procéder à la neuvième reconnaissance des restes de l’évêque saint Ayrald, depuis son exhumation première (en 1643 pour solliciter sa canonisation). La commission chargée de l’examen des reliques procéda le 29 février 2004 à l’examen du corps de saint Ayrald, dont une très grande partie est conservée dans notre cathédrale, malgré sa profanation en 1794 par les révolutionnaires français. Après la reconnaissance, les reliques furent placées dans l’actuelle châsse, et conduites dans la chapelle de l’évêché de Maurienne. C’est cette châsse qui sera présentée à la cathédrale le 27 décembre prochain, et transportée ensuite solennellement à la chartreuse de Portes.

Les reliques reviendront en Maurienne le dimanche 7 février 2016, où elles seront accueillies à la cathédrale à 16 heures à l’occasion de vêpres solennelles.

PDF - 816.8 ko
Ostension solennelle des reliques de saint AYRALD

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
mai 2017 :

Rien pour ce mois

avril 2017 | juin 2017

newsletter