Paroisse cathédrale Saint-Jean de Maurienne
http://paroissecathedralemaurienne.com/SAINT-COLOMBAN

Saint Colomban

Fête le 23 Novembre
  • Imprimer cet article
  • 13 novembre 2016
  • réagir

Né en 543 à Leinster en Irlande, Colomban est d’abord moine à Bangor.

Son Histoire :

Né en 543 à Leinster en Irlande, Colomban est d’abord moine à Bangor. Puis, en 580, il quitte son pays et, en compagnie d’un groupe de moines, il travaille en Angleterre, en Bretagne et enfin dans les Vosges, où il fonde la grande abbaye de Luxeuil qu’il gouverne pendant vingt-cinq-ans. Cette abbaye allait devenir pour des siècles un des hauts lieux de la spiritualité. En 610 Colomban est chassé de Gaule par la reine Brunehaut à qui il reprochait sa dépravation. Il passe les Alpes et fonde un monastère à Bobbio, près de Pavie, où il meurt le 23 novembre 615.

Son Culte :

La légende de Colomban insiste sur son amour pour la nature et les bêtes sauvages. Il est l’ami des loups et des ours. Pendant une retraite en Suisse avec son ami saint Gall, il occupe une caverne qui lui avait été cédée par un ours et où il fait jaillir une fontaine.
Saint Colomban à fondé de nombreuses abbayes, où ses disciples exercèrent une grande influence sur la civilisation européenne. La règle, très sévère, est divisée en dix chapitres : 1.L’obéissance ; 2.Le silence ; 3.La nourriture ; 4.La pauvreté ; 5.Le mépris de la vanité ; 6.La chasteté ; 7.L’ordre des psaumes ; 8.La discrétion ; 9.Lamortification ; 10.La perfection. Parmi les diverses règles monastiques de l’époque, les deux plus célèbres sont celle de saint Benoit et celle de saint Colomban.
Saint Colomban est le patron de l’Irlande et de la petite ville de Bobbio, où ses restes sont vénérés dans un reliquaire d’argent. On l’invoquait contre les inondations. Dans les diocèses de Savoie, quatre chapelles seulement lui ont été dédiées, toutes en haute Maurienne : Aussois, Bessans, Bramans et Termignon. En France, l’irlandais saint Colomban a donné à une seule commune, celle de Saint-Colomban-des-Villards en Maurienne, alors que l’anglais saint Alban se retrouve dans une quinzaine de communes.

Ses Représentations :

Saint Colomban est figuré dans la tenue monacale. Il porte la barbe, tient un livre et un bâton, ou la crosse d’abbé, ou le fouet (allusion à la règle sévère).

N.B : Mgr Vibert, lors de son sacre à Rome en 1841, avait obtenu le corps d’un saint Colomban martyr, extrait du cimetière de Priscille. L’évêque de Maurienne fit insérer le saint corps dans un buste en cire. En 1855, à Saint-Jean-de-Maurienne, en une cérémonie solennelle a lieu la translation du corps de la cathédrale à la chapelle des missionnaires (hospice). En 1871 la maison des missions devient la maison des capucins. Lorsque, en 1903, les capucins sont expulsés, la châsse de saint Colomban est transportée dans la chapelle de couvent des sœurs de Saint Joseph : aujourd’hui on peut encore voir sous un autel latéral le mannequin renfermant les reliques de saint Colomban.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

newsletter