Paroisse cathédrale Saint-Jean de Maurienne
http://paroissecathedralemaurienne.com/Saint-Laurent

Saint Laurent

Fête le 10 août
  • Imprimer cet article
  • 30 août 2015
  • réagir

Diacre de l’Église de Rome, auprès du pape saint Sixte II, il a pour fonction d’être le gardien des biens de l’Église. Sommé par le préfet de Rome de livrer les trésors de l’Eglise, il se présenta avec une troupe de gueux et d’infirmes. C’est un des martyrs romains les plus célèbres

Son histoire :
Originaire de Huesca en Argonne, Laurent est diacre du pape Sixte II (257-258). Administrateur des biens de l’église romaine et sommé par le préfet de Rome de livrer les richesses dont on le croyait détenteur, il se présenta avec une troupe de gueux et d’infirmes : « Voilà, dit-il, les trésors de l’église » ; il leur avait distribué le prix des vases sacrés. Fouetté, puis étendu sur un gril de fer rougi au eu, il meurt le 10 août 258, lors de la persécution de Valérien. Il est enterré à Rome sur la voie Tiburtine, là ou l’empereur Constantin fondera la célèbre basilique de Saint-Laurent-hors-Des-Murs, qui contient ses reliques. A noter que le gril sur lequel saint Laurent aurait été supplicié est purement légendaire : les édits de Valérien prévoyaient la simple exécution.

Son culte :
Saint Laurent a toujours été vénéré en Orient et en Occident comme le plus célèbre des martyrs romains. Nombreuses sont les localités où on l’invoque. Il est patron des pauvres, à cause de sa générosité ; des bibliothécaires et des libraires, à cause de ses registres ; des cuisiniers, rôtisseurs, souffleurs de verre et repasseuses, à cause de son feu. On l’invoque aussi contre le lumbago, le zona appelé gril de Saint-Laurent, qui se manifeste par une sensation de brûlure aux reins.
Les deux foyers principaux de son culte se trouvent en Espagne où il naquit et en Italie où il mourut. Rome compte cinq églises dédiées au diacre espagnol. En France, la plus remarquable église à lui dédiée est l’église Saint-Laurent de Grenoble, avec sa crypte mérovingienne. En Savoie, où il est vénéré dans nombre de chapelles et oratoires, lui sont dédiées dix églises dans le diocèse de Chambéry, deux en Tarentaise (La côte d’Aime et Saint-Laurent-de-la-Côte), deux en Maurienne (Aiton et Sardières).
A Saint-Laurent-de-la-Côte, l’église conservait un célèbre reliquaire en argent (récemment disparu) qui présentait la forme elliptique d’une côte, dont une face vitrée laissait apercevoir une côte de saint Lurent. A Aiton, le maitre-autel de l’église est orné d’un beau tableau (inscrit à l’inventaire des monuments historiques), qui représente le martyre de saint Laurent, avec en bas à droite de la toile, écrit en lettre capitales, le nom du célèbre peintre Pietro da Cortone (en fait, simple copie !).

Ses représentations :
Saint Laurent est généralement représenté avec la dalmatique du diacre, le livre de l’Evangile, la palme du martyre et surtout le gril de son supplice.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Page Facebook Paroisse cathédrale {HTML}

Agenda
septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017

newsletter