Paroisse cathédrale Saint-Jean de Maurienne
http://paroissecathedralemaurienne.com/Sainte-Catherine

Sainte Catherine

Fête le 25 novembre

Sainte Catherine, vierge et martyre aussi remplie d’acuité d’esprit et de sagesse que de force d’âme

Son histoire
L’histoire de cette sainte n’est connue que par la légende. Comme Catherine est issue d’une famille noble d’Alexandrie (Egypte), ville qui avait la réputation d’un foyer de science, on supposa qu’elle s’était adonnée à l’étude de la philosophie. En raison de son « mariage mystique » avec le Christ, elle refuse d’épouser l’empereur Maximien. Un jour, elle soutien victorieusement une dispute contre cinquante philosophes alexandrins, chargé par l’empereur de lui démontrer l’inanité de la foi chrétienne. Furieux de cet échec, Maximien fait brûler vifs tous ces philosophes, puis condamne Catherine à être déchirée par une roue garnie de pointes. Celle-ci se brise miraculeusement. Catherine meurt enfin, décapitée vers l’an 310. Des reliques, dont on pense qu’elles sont les siennes, reposent depuis mille ans dans le monastère orthodoxe du mont Sinaï, là où les anges auraient transporté son corps.
Du Sinaï et d’Alexandrie, le culte de sainte Catherine se développe en Europe occidentale à l’époque des croisades. La sainte a été l’objet d’une grande dévotion au moyen âge ; elle a été invoquée par Jeanne d’Arc, avec la sainte Marguerite et saint Michel. Elle est la patronne des philosophes à cause de son succès dans une discussion, des charrons, des meuniers et des potiers à cause de la roue des martyres ; mais surtout, à cause de ses fiançailles, elle patronne les jeunes filles à marier, qui avaient le privilège de coiffer sa statue d’une couronne de fleurs le jour de sa fête, le 25 novembre.

Son culte
Le culte de sainte Catherine s’est répandu en Savoie, surtout à l’époque du duc Charles-Emmanuel Ier (1580-1630), dont la femme portait le nom de Catherine. Dans les trios diocèses de Savoie, il n’y a que deux églises qui portent son nom (la Cômpote en Bauges et Peisey-Nancroix en Tarentaise), mais plus de cinquante chapelles lui sont dédiées. Elle a aussi donné son nom à la célèbre collégiale sainte Catherine de Randens. Enfin, elle est figurée dans de nombreuses églises et chapelles en statue ou sur des tableaux.

Ses représentations
Sainte Catherine est habituellement représentée avec la couronne du martyre ou la roue de son supplice ou l’épée de la décollation. En Haute Maurienne, dans l’église baroque du Bourget, une grande statue en bois polychrome le représente debout, couronnée, l’épée à la main, foulant aux pieds l’empereur Maximien son persécuteur.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

newsletter